La gazette des voyageurs

Voyage autour du monde

09 juin 2011

El Machu Picchu Carajo !

 

Après quelques heures passées sur Pisaq, nous attrapons un autre bus local - bien bien rempli - pour Urubamba.

Après 2 heures de transport (comprenant un arrêt au stand pour changer un pneu) au milieu d'une profusion d'habitants de la vallée - voir sous les habitantes de la vallée pour Constance -, nous arrivons enfin à Urubamba, où nous devions trouver un moyen de transport pour Ollantaytambo, notre escale pour la nuit.

              14_Bus_surcharg____adopt__une_petite_fille_sur_mes_genoux         13_Bus_pour_Urubamba         15_Crevaison

 

Là encore le système péruvien est bien fait : le bus s'arrête dans une gare routière où nombre de taxis attendent pour partir à Ollantaytambo (20 soles la course). Les plus téméraires traverseront la gare pour trouver nombre de minibus ("collectivos") bien moins chers, prêts à partir pour tous les villages aux alentours. Et dans ceux-ci croyez-nous, il y à toujours de la place ! Le chauffeur virera son "adjoint" pour nous laisser les places de devant, à côté de lui. Il faut dire que sur les 9 places à l'arrière, ils sont au moins 15... Résultat un trajet presque confortable, qui ne nous aura coûté que 1,30 sole chacun.

Après une longue journée de transport et de visite, nous voilà arrivés à Ollantaytambo, où nous degusterons de délicieux Pisco Sour avant une bonne nuit de repos.

 

16_Village_d_Ollantaytambo             18_Pisco_au_Blues_Bar_Ollanta    

 

Le lendemain, visite du site Inca d'Ollantaytambo, lieu de retraite de Manco Inca, après la défaite de Sacsayhuaman (au-dessus de Cusco) et également connu pour être l'un des rares endroits où les conquistadors perdirent une bataille majeure en 1536.

 

  21_Ollantaytambo      23_bis     20_Escalier_inca  

  19_Ruinas_de_Ollantaytambo

 

En début d'après-midi, nous embarquons à bord de l'"Explorer" (Pérurail). Ce train est l'unique moyen de rejoindre Aguas Caliente (hormis la marche à pied ... mais ça fait loin!). Le train longe le rio Urubamba et frôle les parois rocheuses : top !

 

 28_Perurail_entre_Ollanta_et_Agua_Calientes        29_Rio_Urubamba___vall_e_sacr_e

Après 1h30 de trajet, nous arrivons à Aguas Caliente alias "Machu Picchu village". Cette ville, ultra touristique, n'a aucun intérêt, si ce n'est de pouvoir y passer la nuit, d'y acheter nos billets d'entrée pour le Machu Picchu et de pouvoir partir aux aurores pour atteindre les sommets, le lendemain.

Notre envie de gravir le Wayna Picchu n'ayant pas changé, nous partons le lendemain, à pieds, à 4h30, afin d'arriver dans les 400 premiers aux portes d'entrée du site (car pour obtenir le tampon du Wayna, te lever tôt tu devras). En effet, le nombre de sésames distribués pour avoir le droit de gravir le Wayna Picchu est limité à 400 par jours. Or, pour être dans les 400 premiers, il n'y a que deux solutions : soit être à la station de bus à 3H30 du matin pour espèrer monter dans le premier bus (qui ne part qu'à 5h30), soit gravir les milliers de marches qui montent jusqu'au site (sachant que les portes d'accès au pont qui travese le rio Urubamaba ouvrent à 5h00).

Joueurs, nous avons opté pour la deuxième solution. Nous voilà donc partis, ce dimanche 5 Juin 2011, frontales allumées. A 5 heures, on est plus d'une centaine à s'élancer à l'ouverture du pont dans la nuit noire et le halo des respirations.

  31_4                   32

 

Sympa comme mise en route, surtout, à jeun ! Après 45 minutes de step-into-the-wild, on est pas faché d'arriver ! - juste avant l'ouverture des portes et l'arrivée des premiers bus. Aux premires rayons de soleil, douce communion internationale aux portes du Machu Picchu, genre " yeaaahh, we did it " :)

Notre sésame en main (Yes !) nous traversons la citadelle inca, complêtement déserte, pour nous rendre au pied du Wayna Picchu. La sensation d'être seuls dans ce sanctuaire Inca est plutôt sympatique ... Ca ne durera pas longtemps, quelques instants après, la foule commencera à s'agglutiner dans tous les recoins.

 

 DSC_0485    DSC_0498    DSC_0504  

 

A 7h00, nous nous inscrivons sur les registres du Wayna Picchu, en 5è et 6è position (c'est la classe, ça mérite d'être mentionné) et nous partons à l'assaut d'une autre volée de marches inca pour monter au sommet du Wayna Picchu, qui offre une vue époustouflante sur le site. Bien crevant, mais la vue et l'ambiance au sommet valent largement l'effort effectué.

Une fois arrivé, il n'y à plus qu'à s'assoir, à baisser les yeux et à contempler...

Machu_Picchu      Cit__inca     On_y_est 

Descente_vertigineuse     Ruine_inca_et_machu_picchu     panoramic

 

Y despues, rien de tel que de finir notre visite par une rencontre inopinée sur les hauteurs de la cité ... :)

B_b__lama_2  Lama_4  Moi_et_le_lama

Machu_16_9eme  DSC_0784  Calin_lama

B_b__lama

 

Posté par worldexpress à 01:35 - Pérou - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    formidable

    Bonjour,

    passionné par le Machu Picchu depuis 30ans et les mysitérieuses cités d'or j'ai beaucoup aimé vos photos ! quel courage pour tout faire à pieds !!!

    Posté par seb69, 13 juin 2011 à 18:44

Poster un commentaire